Danse Flamenco

13 août

PROCESO ETERNO

Patricia Guerrero, direction artistique, chorégraphie et danse

Dani De Morón, guitare, direction musicale

Sergio El Colorao, chant

Agustín Diassera, percussions

 

Patricia Guerrero nous fait la confidence d’une danse qui se construit et se déconstruit à chaque mouvement, parce qu’elle exécute ses utopies en sachant que la dystopie existe aussi. Elle danse pour nous, qui sommes entrain de la regarder, qui sommes entrain de la sentir vibrer. Patricia Guerrero a une connaissance qui lui vient des anciens et qui appartient aux nouveaux. Contemporaine, osée, créative, libre, féministe, femme … bailaora. Son spectacle “Cathédrale”, l’a placée au sommet entant qu’artiste et l’a libérée en tant que femme. Sa pièce « Utopia » l’a amenée à sa dernière création, « Distopia » dont la première a été jouée à la Biennale de Séville en 2018.

Dans cette nouvelle proposition, “Proceso Eterno”, Patricia Guerrero s’est plongée dans le processus de la vie, où cycles et schémas se répètent constamment en partant d’un point et en y revenant pour commencer à nouveau. Une constante créée par la peur de casser les barrières sociales que nous nous imposons souvent nous-même.
La composition, interprétation et originalité musicale seront entre les mains de Dani de Moron, qui est en haut de la liste des meilleurs jeunes guitaristes flamencos actuels, Sergio « El Colorao » de la Saga des « Coloraos » de Granada avec sa voix douce et flamenca qui nous transporte immédiatement ; et la percussion d’Agustin Diassera, qui a toujours accompagné Patricia dans ces différentes propositions, lui apportant sagesse et technique musicale et rythmique. “Proceso Eterno” est une pièce directe avec une orientation éminemment musicale et chorégraphique, dans laquelle le flamenco est à son apogée.

> Liens médias :

https://youtu.be/-EJOUvyl670

https://youtu.be/Z8ZOytOqSRk

https://www.elle.com/es/living/ocio-cultura/a38829206/entrevista-patricia-guerrero-bailaora-flamenco/