Nelson Freire, piano

15 août
 Nelson Freire - photo Gregory Favre / Decca

Nelson Freire - photo Gregory Favre / Decca

Mercredi 15 août – 21 h – Château de Biron

Nelson Freire, un des plus grands pianistes de notre temps, au château de Biron, pour les 30 ans du festival

Œuvres de : Mozart, Beethoven, Debussy, Paderewski, Chopin
Nelson FREIRE – Biographie

Né au Brésil en 1944, Nelson Freire commence le piano à 3 ans et donne son premier récital à 5 ans avec la Sonate en la majeur K.331 de Mozart.
À 12 ans, il est lauréat du Concours International de Rio de Janeiro avec le Concerto N°5 de Beethoven.
Il continue ses études à Vienne avec Bruno Seidlhofer. En 1964, Nelson Freire reçoit à Lisbonne le Premier Grand Prix du Concours International « Vianna da Motta » et à Londres les Médailles d’Or « Dinu Lipatti » et « Harriet Cohen ».

Sa carrière internationale commence en 1959

Nelson Freire est l’invité de prestigieuses formations, Philharmonique de Berlin, Philharmonique Tchèque, l’Orchestre du Théâtre Mariinsky, Philharmonique de St Petersbourg, BBC Symphony, London Symphony, Oslo Philharmonic, Israel Philharmonic, NHK Tokyo, Orchestre de Paris, Orchestre National de France, Philharmonique de Radio France, ainsi que des Orchestres de Baltimore, Boston, Chicago, Cleveland, etc.
Des tournées « historiques » avec Martha Argerich en 2003 au Japon, en 2004 au Brésil et en Argentine, et en 2005 aux États-Unis, etc.

Une riche discographie

Nelson Freire a enregistré pour Sony/CBS, Teldec, Philips, DGG, Berlin Classics. Ses 24 Préludes de Chopin ont reçu le «Prix Edison». Désormais artiste exclusif DECCA, ses trois premiers CD consacrés à Chopin et Schumann sont unanimement acclamés par la critique, , les Concertos de Brahms avec le Gewandhaus Orchester de Leipzig sous la direction de Riccardo Chailly, Les Sonates de Beethove, Les Préludes de Debussy, etc. ; plus récemment : un récital Bach, qui reçoit le prestigieux Echo Prize comme meilleur enregistrement solo de l’année 2016. Un récital consacré à Brahms vient de paraître.

Leave a Reply